massage, médiation, bien-être, burnout, dépression, stress, relaxation, détente

Massage Média – Magali Godfroid

Massothérapeute

Chi Nei Tsang – Massage du ventre

Pour renouer avec soi-même…

 

Où ?

  • Stockel (Family Care Center)
  • Tomberg (Maison du Mieux-Être)

Quand ?

Voir les horaires sur la page contact

Comment ?

En tenue confortable, sans ceinture.

Tarif ?

60min/50€

Le Chi Nei Tsang

Le massage des organes internes, comme son nom l’indique, relance les fonctions physiologiques des différents organes potentiellement engorgés par un blocage du bol alimentaire dans le circuit de la digestion ou limités dans leurs actions par cause externe (manifestations somatiques du stress, constipation, diarrhée chronique, gastroparésie, maladie de Crohn, engorgement hépatique, syndrome du côlon irritable, douleurs suite à un dérèglement hormonal, ballonnements, …). Par des techniques d’étirement, de ballottement, d’effleurage, …, le Chi Nei Tsang permet dégorger le système intestinal et relance le péristaltisme, indispensable à une bonne digestion et absorption des nutriments.

La gestion du stress et libération émotionnelle par le travail du ventre n’a rien de “mystique”. Le massage du ventre possède les mêmes effets de base constater avec le toucher. Cela signifie une libération des hormones et neurotransmetteurs spécifiques de la détente et du bien-être entraînant une baisse du taux de cortisol dans le sang (hormone du stress). Le ventre, en plus de compter environ 100 000 milliards de bactéries (soit 1000 fois plus que le nombre de neurones dans le cerveaux), compte 200 millions de neurones responsables de la communication entre les intestins et le cerveau grâce au nerf vague. Selon PileJeLaboratoire.fr “95% de la sérotonine est produite au niveau de l’intestin[…]. La sérotonine est un neurotransmetteur, parfois aussi appelé «hormone de la sérénité» qui régule une vaste gamme de fonctions comme l’humeur ou le comportement.

La gestion du stress, qu’il soit d’origine professionnelle, post partum, stress post-traumatique, est donc tout à fait explicable et potentiellement gérable grâce au travail du ventre.

  • FORTEMENT déconseillé au femmes enceintes.
  • Déconseillé au moment de la période menstruelle

Ma Vision de la Technique

Le Chi Nei Tsang (plus connu sous le nom de “massage du ventre” ou “massage des organes internes”) nous viendrait du Tibet. Après un long voyage à travers l’Asie et plusieurs influences taoistes, le Chi Nei Tsang aurait été remanié par des moines dans le but de les maintenir en santé et leur éviter de devoir descendre au village dans la vallée pour consulter le médecin en cas de maladie. Attentifs à leur corps et sensibiliser aux sensations internes grâce à la méditation, les moines tibétains ont adouci les techniques, vécue comme un peu brutale à l’origine.

J’ai choisi de pratiquer cette technique de manière plus douce. Je considère de base qu’un massage ne doit pas engendrer de douleur, a fortiori le massage du ventre. Le ventre étant à l’origine, une zone qui doit être protégée instinctivement, il est nécessaire d’appréhender les techniques avec lenteur et douceur pour ne pas que la personne se sente agressée, ne cherche à se protéger (légitimement) et crée alors des tensions que l’on cherchait justement à faire disparaître.

Le(s) Partenaire(s)

École de massothérapie spécialisée dans le domaine du sport + plateforme de référencement des praticiens de la santé.

Thérapeute shiatsushi à Tomberg (Maison du Mieux-Être)

Sartre, “l’Etre et le Néant”, 1943

massage, médiation, bien-être, burnout, dépression, stress, relaxation, détente

[…] Et c’est sans doute parce que le toucher dépasse infiniment le tactile, tout comme le charnel déborde le musculaire, que la main du masseur invite le patient à s’affranchir d’un dysfonctionnement afin de parvenir à caresser le rêve d’une récupération ou même un idéal de guérison. […]

J-P SARTRE

© Massage Média – All rights reserved